Société

A vrai dire L’amitié modèle Belgique-Maroc

Saoudi El Amalki//

Le débarquement d’une forte délégation de la Belgique sur Rabat aura fait l’actualité, en ces débuts de semaine, à plus d’un titre. La Haute Commission Mixte de Partenariat entre deux Royaumes amis de longue date, s’est tenue en pompe, avec à l’ordre du jour, une panoplie de réciprocités à caractère économique, social et culturel, notamment l’énergie verte, la justice, la sécurité, la transition numérique, la culture. Décidément, notre pays est en passe de plier graduellement non seulement la question qui lui tient à cœur comme l’a bien confirmé le 1er ministre belge, Alexander De Croo, à travers le nouveau pas relatif au plan d’autonomie initié par le Maroc, depuis 2007, mais également, d’insuffler une nouvelle dynamique aux liens bilatéraux qui unissent les deux nations, des décennies durant. Lors d’un entretien accordé au média officiel, l’hôte de marque belge s’est en effet, montré réactif quant à l’importance que revêt l’intégrité territoriale pour le Maroc et, de ce fait, en tient compte dans l’approche amicale que la Belgique entreprend avec son locuteur nord-africain. En fait, la déclaration conjointe, rendue publique, à l’issue de cette rencontre bilatérale qui a mis tout de même, une décennie avant de reprendre, fut féconde et prometteuse en recommandations sur tous les plans. Une trentaine d’aspects abordés au long de ce communiqué exhaustif, réaffirme la volonté manifeste et partagée d’approfondir de plus belle, ces relations mutuelles fortifiées par les potentiels existants, compte tenu des multiples réformes menées par le Maroc, sous le leadership Royal, pendant le quart de siècle du règne du Souverain, vers la modernisation et la régionalisation. Ce rapprochement étroit entre les deux peuples est fortement cimenté au fait, par une diaspora marocaine établie en Belgique et une communauté belge en terre nationale. Le partenariat stratégique dont les contours ont été conclus par les responsables signataires, tendent à renforcer davantage de domaines en vue de relever les défis futurs qui émaillent les deux nations, tel que l’énergie renouvelable dont le Maroc s’avère pionnier, l’investissement, gestion de l’eau, transport et infrastructures, la coopération parlementaire sécuritaire, judiciaire et migratoire… Le forum d’affaires qui se tiendrait le lendemain 16 avril à Casablanca, est à même de s’offrir les uns et les autres les opportunités d’investissements et de commerce. Enfin, la feuille de route mise en adoption est de nature à mettre en œuvre toutes ces intentions qui animent ardemment les deux nations, tout en partageant aussi des préoccupations à intérêts pluridimensionnels, tout particulièrement les attaques perpétrées contre Gaza dont les agresseurs sionistes sont vivement condamnés.

          

اترك رد

Bouton retour en haut de la page